Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 22:03

 

 

Des durs à cuire

 

Cette édition du Bolsin 2008 aura été marquée par l’âpreté du bétail de MERCEDES PEREZ TABERNERO, avec en sus de leurs complications, des gabarits très respectables. Le niveau de cette opposition mit en valeur les qualités des finalistes.

 

Le jury avait, et on ne saurait critiquer cette décision de bon sens, décidé de qualifier cinq jeunes tant il eut parut cruel d’en éliminer deux. Le temps était nuageux mais plus agréable que la veille et les petites arènes bien garnies d’un public qu’on eut cru composé de jurés.

 

Il fallut d’ailleurs patienter un peu pour le paseo, les guichets absorbant à grand peine les demandes. Entrée générale : 16 €.

 

David MORENO (Morata de Tajuña) qui cite à la muleta comme le faisait César Rincon, se montrera plein d’aguante, bon technicien, améliorant la corne gauche d’un adversaire plein de piquant et de complication. Il termine par un trois-quarts d’épée très en arrière et basse. Malgré ce final, la prestation de ce garçon me paraissait mériter au moins un salut en lieu et place de ce silence injuste.

 

José Miguel VALIENTES (Albacete) m’a paru le moins convaincant des finalistes. Décontenancé par les charges désordonnées d’un colorado gaillard, il eut du mal à le canaliser et dut se résoudre à le toréer dans sa querencia des planches. Trois pinchazos et une entière basse. Un avis et un salut au tiers indulgent.

 

Thomas DUFAU (Le Frêche) a tiré le plus mauvais lot, un animal compliqué, chargeant à mi-hauteur, empoisonnant pour le torero mais sans transmission. Refusant de démarrer aux cites, il ne permettra qu’une bonne paire de banderilles du torero. Quant à la faena, elle fut aussi méritoire que laborieuse du fait du peu de classe de l’adversaire. Une entière portée avec décision permet au public de donner libre cours à sa fibre locale. Oreille.

 

Cristian ESCRIBANO (Tolède). Beau costume. Bonnes manières. Très bon bagage technique. Bon métier pour maîtriser la noblesse agressive de son opposant. Bon trois-quarts d’épée d’effet rapide après un avis. Ce garçon qui fit la vuelta sans sourire me rappelle, par son comportement et son toréo, César Jimenez. Ce n’est pas forcément un compliment. Oreille.

 

Sergio BLANCO (Cali) me laissera plus de souvenirs. D’abord, il possède du "sentiment" à la cape, ce qui le distingue de la masse des toreros. Ensuite, face au TABERNERO le plus violent des cinq, il fit preuve d’un aguante stupéfiant, restant impavide devant les coups de tête impressionnants et les retours aussi secs qu’inquiétants. Trois-quarts d’épée couchée d’effet rapide. Vuelta qui ne fut pas fêtée à sa juste valeur.

 

 

N’ayant pas attendu la réception, j’ignore à cette heure le nom du vainqueur. J’imagine que ce sera ESCRIBANO j’aurais pour ma part voté pour BLANCO.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires

bruno 05/05/2008 19:13

avec ce que je connais de la Corrida oui, et il y a pas photo.

victorino 40 05/05/2008 19:00

Samedi soir, certains organisateurs disaient que le niveau était plus relevé que l'année dernière. Et pour vous ? Un qui m'a plu samedi s'est Beltran mais il n'a pas été sélectionné. Pour Valientes cela ne m'étonne pas, j'ai vu ses limites techniques. Je parle pas de dimanche, je ne pouvais pas y assister.

Bronco 05/05/2008 20:21



A vrai dire, samedi , j'ai trouvé le temps long et cette sélection avec ces vaches ne me semble pas parfaite pour réaliser une sélection trés sûre ( mais je sais bien qu'on ne peut faire
autrement dans ce type d'organisation !)  Dimanche matin, je n'y étais pas. Il me semble aussi que la cuvée était bonne. Que Mathieu Guillon, même avec ses limites actuelles , soit loin
d'arriver en finale, démontre que la barre était assez haute . La décision du jury d'étendre le nombre de candidats n'est donc pas critiquable.

Je trouve Benjamin Ferret trés sévére avec Moreno ( mais je partage rarement ses avis...) , Dufau ne pouvait pas faire beaucoup plus, Escribano torée comme une figure , c'est à dire avec du
métier mais sans passion , du moins est-ce mon sentiment . La meilleure impression, pour moi, reste Blanco dont l'arrimon face aux hachazos du dernier aurait mérité une oreille.

Je crois surtout qu'on peut estimer le niveau plus élevé par l'impression de maîtrise des finaistes confrontés à des erales bien plus compliqués que lors des précédentes éditions.



bruno 05/05/2008 05:33

Je n'ai pas attendu non plus car je n'apprecie guere  l'aspect  mercantile perso j'ai aime les deux Escribano et Blanco dans son combat pathetique et émotionnel non dénué de trés beaux gestes taurins mais je suppose que c'est Escribano qui l'a emporte avec une faena bien  cadencée et me semble t'il de beaux gestes aussi.Pour conclure ca pouvait se jouer aux tirs au but et j'ai apprecie le niveau de ce bolsin