Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 15:10

  Vic 2008  

Dans l’étouffante novillada, il n’y avait pas matière à briller. Il fallait du recours et du courage pour sortir de ce guet-apens. Joao FERREIRA fit face à deux adversaires imbuvables qui ne lui permirent rien et qui n’ont pas permis non plus de savoir s’il est vraiment prêt, au bout d’une période de novillero bien plus longue que la moyenne, à affronter sereinement les LA QUINTA de sa future alternative. Notons à son crédit de bonnes paires de banderilles posées classiquement, au débit des conclusions très laborieuses à l’épée.

Le SANTO ? Il va prendre l’alternative dans moins d’un mois et sa prestation vicoise ne nous rassure pas dans cette perspective. Son lot, surtout le deuxième novillo, était le seul qui possédait du potentiel de charge à la muleta. Sans confiance ni volonté visible, le pontois est passé à coté de ces possibilités. Et comme il fut confus au banderilles et très approximatif à l’épée…

Marco LEAL a fait preuve de plus de maîtrise et d’engagement pour pas grand-chose, n’arrachant que quelques naturelles méritoires face au troisième et se trompant en brindant le dernier dont le comportement se délita très rapidement.

 

 

Le FUNDI, en coupant deux oreilles à la corrida de MARGE, sort triomphateur de la Feria. Moins de succès face aux ESCOLAR GIL mais, pour les quatre prestations, une impression de sérieux et d’efficacité technique établissant de manière définitive le cartel de ce torero, force tranquille des corridas toristas.

On a aussi apprécié la solide prestation de BOLIVAR qui mit en  valeur le toro de LA QUINTA et se montra solide face à la violence du SAN ROMAN. Voilà un torero idéal pour lidier une « concours ».

Sergio AGUILAR m’a surpris avec les deux toros d’ESCOLAR GIL importants mais exigeants. Il se ressaisit après avoir été débordé face au deuxième et réalisa une faena passionnante devant le cinquième, une de ces faenas qui laissent un souvenir parce qu’on ressent l’investissement du matador. J’ai déjà évoqué le parallèle que l’on pouvait faire avec José Tomas pour le caractère impavide de l’attente devant les charges. Je rajouterai l’élégance profonde d’une série de naturelles de trois-quarts face, le plus grand moment émotionnel de toute la feria.

VALVERDE fut bien, franchement bien. Il fallait qu’il le soit pour passer sur les cites aussi bruyants qu’agaçants face au MIURA. Il confirma sa technique élégante mais froide devant le VICTORINO, froideur qui empêche une partie du public d’apprécier à sa juste valeur la qualité de ses prestations.

Face à un bon toro de MARGE, RAFAELILLO a coupé une toute petite oreille dont on se demande encore ce qui a poussé le public vicois à la réclamer. Capeador médiocre, très rarement centré lors de la faena, une estocade sans véritable engagement et tombée, il n’y avait pas de quoi sortir les mouchoirs pour cette prestation inférieure à la valeur du toro.

Julien LESCARRET a coupé une oreille. On ne lui contestera surtout pas car il est allé la chercher au courage, par une estocade en toute loyauté. Ceci posé, remarquons la prestation en demi-teinte du torero à la technique peu autoritaire mise en échec par deux adversaires il est vrai, bien compliqués.

SERRANITO a souffert de la comparaison avec ses compagnons de cartel lors de la corrida-concours. Ses deux toros ne permettait pas de triomphe mais collaboraient. On vit surtout cette façon de toréer très courte et marginale, avec la muleta en retrait. A l’estocade, deux piètres exécutions.

Fernando CRUZ : déception pour moi qui apprécie ce torero. De bonnes séries à droite en début de faena puis il perd le fil et le toro avec. Devant le sixième, très désagréable, il baisse trop vite les bras. Les deux fois, il tue de manière bien en dessous de sa valeur.

 

Sanchez VARA se montra quelconque à la cape, franchement médiocre aux banderilles, fade et ennuyeux à la muleta, roublard à l’épée.

 

Javier CASTAÑO tenta de nous faire prendre une sœur de charité pour un toro, en vain, et joua l’infirmier lassant devant le dernier. Prestation transparente.

 

Terminons avec FERRERA sur qui j’ai déjà presque tout dit. J’ai lu depuis qu’il a connu le succès à La Ventas. Tant mieux pour lui. Et dommage pour le public vicois qu’il n’ait montré que l’autre coté de sa personnalité tauromachique, celle d’un torero peux scrupuleux recourant aux effets faciles…

 

 

Conclusion demain…

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires

ludo 17/05/2008 18:01

étourdi je suis , oui !donc,le lien est :http://pinchosdelciego.blogspot.com/ludo

ludo 17/05/2008 17:58

cher bronco,je me permets de te signaler une naissance.c'est la miene. dans la blogosphère ,s'entend.commentaires et participations sont les bienvenus.tout de même, un remerciement : après avoir longtemps cherché la forme que prendrait cette nativité, si je me suis lancé, c'est aussi parce que des sites comme le tien m'ont incité à franchir le pas.salutludo

Bronco 17/05/2008 18:32


Félicitations  à l'heureux  papa ! Bienvenue au club, ludo , je ne manquerai pas de te rendre viste.