Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 19:44

  

 

A voir et revoir les deux prestations de José Tomas du triomphe madrilène du 5 juin dernier : impressionnantes de simplicité, de profondeur, d’évidence, de vérité, j’ai fait le constat de l’ennui dans lequel nous plonge bon nombre de toreros actuels. La remarque vaut aussi pour la grande majorité des novilleros qu’on serait bien incapable de distinguer par leur style s’ils toréaient avec une cagoule.

 

Les faenas : deux ou trois statuaires, ou alors un pendule si la charge du taureau est propice. Derechazos. Naturelles. Re-derechazos. Re-naturelles. Redondos. Redondos inversés. Manoletinas. Variante moins pratiquée actuellement : aidées par le haut. Epée. Soit le plus souvent des copiés-collés. Avec une durée variable, mais en général excessive, comme si la quantité pouvait compenser la qualité.

 

C’est pire au capote : véroniques mécaniques, voire électriques. Chiffonnades de chicuelinas. Parfois, une larga au fil des planches généralement suivie d’un embrouillamini.

 

Si les bons muleteros sont nombreux, les capeadors de classe sont rarissimes. Il y en a des plus complets comme le Juli ou Adame par exemple mais la profondeur est rarement au rendez-vous et hormis Morante (pour moi le meilleur et de loin) ou Aparicio, on ne vibre presque jamais. La grande majorité semble accomplir le toreo de cape comme un passage obligé qu’il convient d’expédier afin de passer à la suite.

 

De moins en moins de variété et d’originalité, une façon de toréer de plus en plus stéréotypée, ce n’est guère réjouissant. Heureusement qu’il nous reste les toros…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Éditos
commenter cet article

commentaires

bruno 22/08/2008 18:30

En tauromachie  aussi,l'ennui nait de l'uniformité.