Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 22:32

  

 

Tout voyageur en Espagne a entendu dans les rues cette psalmodie des aveugles vendeurs de billets de loterie : “Billetes para hoy, billetes para hoy !”

 

On pourra peut-être bientôt l’appliquer pour les indultos tant cet  événement, autrefois exceptionnel, devient fréquent. Depuis le fameux épisode dacquois, un toro d' Alcurrucen, lidié par Juan Bautista a bénéficié de cette distinction à Almodovar del Campo. Introuvable sur la carte me dira-t-on. D’accord, mais ce dimanche, à Barcelone, localité un peu plus connue on en conviendra, c’est notre José Tomas qui est au centre d’un même fait d’armes. Avec cette fois, un Nuñez de Cuvillo comme héros.

 

Que dire ? Pas grand-chose quand on n’assiste pas à ces après-midi. Sauf un fait remarquable. Dans les deux relations (par Mundo Toro) du comportement des toros ainsi récompensés, il n’y a pas mot, pas un seul mot sur leur combat au premier tiers. On en déduit que pour avoir la vie sauve, il convient donc de se prêter avec le plus de civilité et de constance possible au jeu du leurre. La bravoure au cheval ? Sans intérêt voyons, ce désastreux épisode des piques s’avère préjudiciable aux capacités de charge ultérieure de l’animal. On ne va donc pas se priver de vingt ou trente passes de muleta pour satisfaire une petite frange d’illuminés rétrogrades. « Hay que la gente se divierte ! » Point.

 

C’est le sens des propos de Margé, fort marri qu’à Nîmes, la semaine dernière, un de ses toros, n’ait pas eu la vie sauve car « …le Président ne l’a pas voulu…il n’y avait pas assez de monde dans les arènes…et les gens avaient froid… »

 

Si, en plus la météo n’y met pas du sien, où va-t-on ? Au vu de toute cette parodie, j’ai envie de sortir moi aussi mon mouchoir, pour en pleurer…

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Éditos
commenter cet article

commentaires

juan 22/09/2008 21:54

Il est effectivement difficile de parler de ces tardes quand on n'y a pas assisté. Pourtant, il semble tout aussi difficile d'admettre la disparition du tercio de piques. Pour ma part, j'emettrai un avis qui n'engage que moi. Depuis des années, on assiste ce me semble à un baisse de niveau non seulement dans la façon de piquer mais aussi dans la façon de mener le cheval. Il y a 10 ou 15 ans, les chevaux  étaient présentés et restaient perpendiculaires à la charge du toro. Aujourd'hui, plus une pique n'est donné ainsi, le cheval se présentant systématiquement avec un angle  supérieur à 90 ° à la charge du toro. La cavalerie fait quasiment face au toro d'où certaines blessures du cheval (n'y a t-il pas eu blessure au cou lors de la corrida du samedi à Dax pour Toros y Salsa?). Bien evidemment, cela est souvent spectaculaire: si le toro est un peu violent, avec un brin de "force", il prend le cheval de face et n' a difficulté à le soulever, voire à renverser la cavalerie.Bien evidemment, la pique n'est pas bien donnée  voire pas du tout. C'est un peu comme un rideau de fumée , les dames en barrera tremblent pour le cheval et le piquero , le peuple  des tendidos a peur et tout le monde oublie la pique et son avatar qu'on ne conteste plus depuis des années : la carioca ( mais c'est un autre sujet).Pourtant encore une fois, si ceux qui comme moi considèrent la pique comme une condition sine qua non seulement de la sélection mais aussi de l'évaluation du toro durant la lidia, le font savoir haut et fort durant les spectacles, espérons que  cela aura au moins la vertu d'insinuer une interrogation dans l'esprit de ceux qui réclament l'indulto d'une toro parce qu'il a enchainé 30,50 ou100 passes en moins de 10 minutes.Suerte à tous

bruno 22/09/2008 07:10

Pas un seul mot du premier tiers et l'on oublie qu'une faena sans indulto se termine par un coup d'épée qui décide souvent des trophees alors bete et mechant  et pour etre dans l'air du temps les Subprimes ont elles boosté the bullfight.