Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 20:44

 

 

Arènes pleines comme le matin. Temps chaud sans excès.

 

Je n’ai pas apprécié ce lot de toros. Ayant lu sur d’autres sites, notamment T.T des propos très élogieux sur cette corrida de SAN ROMAN, je vais tenter d’expliquer, comme je l’avais précisé à propos d’un commentaire posté ici, les raisons de mon peu d’enthousiasme telles que relatées par mes notes.

Leur aspect physique d’abord : lourds, massifs, sans cou, leur trapio ne me plaît guère.

Leur comportement ensuite :

-le premier, assez clair à la cape, prend une seule pique, poussant par à-coups, le changement étant accordé suite à une faiblesse de pattes. Il est anodin aux banderilles. Encore une flexion en début de faena. Passe sans malice à droite, un peu plus compliqué à gauche. Toro assez fade.

-le deuxième, hormis un saut dans la troisième véronique, humilie bien dans la cape. Distrait et, de ce fait, fort difficile à mettre en suerte.  Une pique prise avec beaucoup de scories (poussant parallèle au cheval, par intermittence et sortant seul) et une seconde dont il sort seul très rapidement. En querencia près de la porte du patio lors des banderilles (2 paires seulement). Il montre de la violence avec des hachazos lors de la faena.

-le troisième : charge assez sosa à la cape. Celui-ci aussi est difficile à fixer, s’échappe pour prendre une pique sur le cheval de réserve, s’endormant sous le peto. Lors de la seconde, vite relevée, il ne s’emploie pas. De la vitesse aux tiers de palos. Faena : à droite, noblesse mobile sans piquant, à gauche, un peu de genio.

-le quatrième : fuyant la cape, il part en querencia près de la porte du patio. Là encore, il s’échappe des capes des peons pour une rencontre avec le picador sorti dans sa querencia. Puis même chose sur le réserve. Troisième rencontre aussi impromptue que les deux précédentes. Comportement erratique aux banderilles. Charge fade des deux cotés (Cinq séries) puis fin de faena où il devient  tardo.

-le cinquième : envoie des coups de tête dans la cape. Prend une pique appuyée sans beaucoup de nerf. Second contact court dont il sort seul. Troisième et quatrième rencontres légères. Va a mas aux palos. Charge désordonnée et peu encastée à la muleta.

-le sixième : charge allègre à la cape. Toro distrait. Violente première pique où le picador manque d’être éjecté. Violent impact lors de la seconde suivi d’une poussée moyenne ensuite. Violent impact encore lors de la troisième rencontre dont il sort tout de suite. De la mobilité aux palos, qu’il conserve dans le début de faena. Ensuite, ce seront jets de pattes, coups de tête dans la muleta.

 

 

Voilà le bilan observé qui me conforte, en le relisant dans mes impressions vécues en direct. Je concède volontiers que les toreros du jour (du moins deux d’entre eux) n’ont pas toujours contribué à améliorer ou à mettre en valeur leurs adversaires. Cependant, lorsque la caste est présente, l’intérêt en piste est soutenu, quelques soient les vertus de l’opposition. Et là, je n’ai pas ressenti d’émotion. Et, pas seulement pour moi, semble-t-il, c’est plutôt l’ennui qui nous marquait à la sortie.

 

Expédions l’opposition qui n’avait pas du ruiner les organisateurs. Diego URDIALES appliqué, parfois élégant mais sans émotion au premier fort mal tué. Soporifique mais heureusement plus expéditif devant le quatrième. Soirée sans pour Julien LESCARRET mal servi mais paraissant peu impliqué. Medhi SAVALLI totalement absent devant le troisième. Agitation brouillonne et sympathique mais insuffisante au dernier.



Suite et fin demain... 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires