Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 21:05

Arènes d'Hagetmau, dimanche 30 juillet, 18 H. Deux tiers d'entrée, temps agréable, durée : 2.10 H. Présidence de Mr Darrière. Vu du rang 8 du tendido ombre et soleil, 28 €.

                                      Six novillos de LA CAMPANA

                                                   pour :

                                 Gabriel PICAZO ( Silence et Silence )

                                 EL MORONTA     ( Silence et Silence )

                                 David ESTEVE     ( Silence et Silence )

Nous allions sortir de cette novillada écrasés d'ennui et de morosité quand le speaker annonca que le prix de la "Chaise d'Or " récompensant le meilleur novillero de l'après-midi était attribué à ...Gabriel PICAZO ! Stupeur des aficionados présents .PICAZO dont on connait la valeur (façon de parler... ) avait confirmé qu'il n'était qu'un pegapase en ne parvenant pas à couper la moindre oreille à un novillo confondant de noblesse auquel il fit cinquante passes sans aucune qualité. On peut donc en déduire que le jury doit posséder le sens de l'humour .

Le lot de LA CAMPANA était superbement présenté, un seul toro noir pour cinq castaño ou colorado, armés largement dans l'ensemble. Voilà pour le physique, au moral, dans l'ordre : un innocent, un distrait , un manso sans caste, une soeur de charité, un boeuf aplomado et un infirme pour finir. Avec un point commun, le manque cruel de race.

A noter que le 5ème portait le numéro 21 et ne figurait pas dans la feuille de présentation. Le Président aurait du remplacer l'invalide sixième mais le public étant aveugle et amorphe, il en profita pour laisser aller les choses.

Gabriel PICAZO est désespérant. Il a du réaliser une centaine de passes sans éveiller le moindre intérêt sur les gradins. Passe encore avec le premier sans aucune malice (il réalisa la performance de se faire bousculer par cet innocent !) mais très fade. Mais avec cet idéal quatrième dont rêvent tous les toreros, il aligna les séries toutes plus profilées les unes que les autres. Mais pourquoi torée-t-il ? Ou plutôt pourquoi ne torée-t-il pas ? Bien sûr, il tua mal ses deux novillos.

EL MORONTA reste bien vert. Faena accrochée et baladée face au distrait second. Agitation vaine et déplacée face au cinquième, un boeuf arrêté. Des épées, très, très basses les deux fois.

 

David ESTEVE n'eut guère de mal à faire meilleure impression que ses compañeros. Deux jolies véroniques et une faena sérieuse et méritoire face au manso qui derrotait de manière inquiétante. Hélas, la  malchance à l'épée gâche ses efforts. A la première passe de sa faena, le sixième se blesse à la patte avant gauche et il doit le tuer sans pouvoir rien faire.

Partager cet article

Repost 0
Published by bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires