Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 22:27

Samedi 25 juillet. 18 H. Beau temps chaud. Arènes de la Porte du Béarn.

Quasi-plein. Présidence de Didier Gaudin. 2.35 H de spectacle

 6 Novillos du COMTE DE MAYALDE, superbement présentés. Les deux premiers excellents noblesse très encastée, le troisième avec de la codicia ; le quatrième noble mais vite arrêté dans la faena ; le cinquième violent ; le sixième noble mais faible.
Au cheval, rien d'infâmant mais rien de glorieux non plus.

TOMASITO (Silence et Salut au tiers)

José AREVALO (Oreille et Silence)

Juan DEL ALAMO (Salut au tiers les deux fois)


La première moitié de la novillada fut passionnante, le niveau baissant aux trois derniers sans que l'on ne s'ennuie jamais. Les novillos par leur caste agressive, leur sentido pour certains firent briller des novilleros qui voulaient en découdre pour triompher.

TOMASITO avec calme, sitio et technique fut le plus torero. Bonne faena mais mauvaise conclusion à l'épée lui faisant perdre les oreilles. Il tue mieux le quatrième mais là, la faena a tourné court, le novillo ne passant plus après une ou deux séries.

José AREVALO nous rappela les novilleros d'avant : brouillons, bouillonnants, aussi verts qu'enthousiastes et décidés à triompher. Ceci dit, il fut très en dessous du deuxième novillo, le meilleur. Et gâcha, par une muleta très brusque, les possibilités du cinquième. Banderilles spectaculaires. Piètre estoqueador. Beaucoup de défauts donc, mais un type qui vous fait un quite avec deux farols à genoux mérite quand même d'être revu !

Juan DEL ALAMO fut assez héroïque pour en finir, costume en lambeaux, après une sacré rouste infligée par un magnifique burraco vite avisé. En revanche, face au plus maniable, mais faible sixième, il nous montra la mauvaise facette de son toreo, vulgaire et de plus truqueur à l'épée.



Vu du rang 4 du tendido sombra : 37 €

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires

Peña Los Amigos de Tomasito 04/02/2010 17:56



Bonsoir, 

Je viens de parcourir votre blog agréablement surpris par votre vision sur la tauromachie ainsi que votre passion pour cette dernière.
Apparament vous avez déjà croisé la route de notre jeune toréro Thomas Joubert appelé dans le passé Tomasito. C'est pour cela que je vous propose de venir visiter le blog de notre Peña qui
l'accompagne depuis 2006 et sa première année en sans picadors pour vous mettre au courant de ses dernières nouvelles et de ce qui l'attend cette année, si bien sur son parcours vous
interesse.
N'hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter ou à laisser votre trace sur les espaces réservés pour les commentaires.

Merci d'avance.

Toute l'équipe de la Peña Los Amigos de Tomasito vous salut et vous souhaite une trés agréable Temporada 2010 avec on espère des mouchoirs agités pour tous les toreros.



victorino 26/07/2009 15:52

Pour compléter ta resena : Trop rare pour le dire mais la lidia de 1er novillo : 3 passes= 3 paires de banderilles, le tercio est vite passé,Le 2eme est que sur 6 novillos proposé hier à Garlin, 3 novillos étaiet nés en août 2005 ( les 1er, 3e, 6e), 2 en septembre 2005 (le 2e, 4e)et 1 en janvier 2006 (le 5e).

Bronco 26/07/2009 20:53


Il y aurait beaucoup de choses à compléter, ma reseña étant trés succinte par manque de temps hier soir.

D'abord, tu en parles à juste titre, l'excellente brega de Frederic Leal , exemplaire. Ensuite la beauté des robes des novillos , notamment du sardo. Ensuite, il faudrait dévelloper sur ce lot de
novilos et notamment des trois premiers qui représentent le compromis quasi-idéal entre la possibilité de s'exprimer pour les toreros ( qui savent, veulent et peuvent ...) et la caste trés piquante
qui ne laissnt pas les erreurs impunies.

Aprés les toreros: Tomasito m'a plu, même si tout ce qu'il fit ne soit pas exempt de critiques. Arevalo est resté bien en dessous de son premier adversaire et a toréeé à l'envers son deuxiéme.
Cependant, quel phénoméne ! Enfin, Del Alamo m'a semblé plus sérieux , moins spontané au premier et d'un pueblerino agaçant au dernier. Il faut le revoir , d'autant plus qu'il a pas mal "chargé"
lors des deux combats et y avait peut-être laissé de la lucidité.

Au final, bravo à Garlin: deux novilladas sérieuses et passionnantes du fait du choix pertinent des élevages et des toreros.