Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 23:39

Villeneuve-de-Marsan. 4 août 2009. Novillada

 

1 novillo de FANO pour Thomas BAQUE (Vuelta)

1 eral de FANO pour MORENITO D’ISTRES (Salut au tiers)

4 novillos de S. VALVERDE

Pour :

Thomas DUFAU (Salut au tiers et Deux oreilles)

Mathieu GUILLON (Vuelta et Deux oreilles)

 

Ciel voilé, température très agréable, 9/10èmes d’arène d’un public attentif, gentil mais pas dupe.

________________

 

Thomas confirme ! Mathieu aussi…

 

La lecture du résultat technique laisse penser à une prestation triomphale des deux landais. La vérité est assez différente et si Thomas DUFAU s’est montré à la hauteur de son lot, Mathieu GUILLON, moins bien servi, a confirmé ses limites techniques actuelles. La deuxième oreille qui lui fut octroyée relevant d’un moment d’égarement du palco.

 

Evacuons la prestation de Thomas BAQUE, peu aidé il est vrai par un manso de FANO. Néanmoins le cavalier local se montra approximatif du début à la fin. Signalons au moins un moment amusant lorsque son cheval piétina malencontreusement le couvre-chef cordouan qui parut ainsi transformé en chapeau de scout canadien !

Si ce FANO était mauvais, que dire de celui destiné à MORENITO DE ISTRES, un véritable morucho ! Le novillero aussi vert qu’enthousiaste ne pouvait rien faire face à ce qui se rapprochait physiquement d’un (vilain) eral mais dont toute ressemblance morale avec un animal brave n’était que fortuite.

 

On avait apprécié le toreo calme et serein, le sitio de Thomas DUFAU lors de la novillada de la Madeleine, on l’a retrouvé tel quel ce soir. Même mieux par moment à mon sens. Bien à la cape de bout en bout, avec un quite superbe face à son second adversaire ; facile aux banderilles dans deux violins, parfois spectaculaire avec un quiebro précis et très exposé près des barrières. Sa faena au premier adversaire fut classique, allurée, variée et sans faute de goût. Il perdit un triomphe mérité par ce qui est un de ses points forts habituel, l’épée (1 pinchazo, 2/3 d’épée en place et 7 descabellos).

La seconde faena fut plus heurtée du fait des complications du novillo mais il y eut de bons moments et si l’épée était en avant, son efficacité rapide lui valut deux oreilles qu’on ne lui chicanera pas pour l’ensemble de sa soirée.

 

Le gamin est sympathique, communicatif, intelligent. Il sait « vendre » ce qu’il fait. Cependant, force est de constater que Mathieu GUILLON plafonne actuellement. Certes, il hérita d’un lot bien plus malaisé à manier, mais si on lui pardonnera, face à son premier, un toreo de près accompagné de cites bruyants finissant par être agaçants, on sera moins indulgents devant un manque criant de technique devant l’exigeant, mais noble sixième qui le domina et le promena durant toute la faena. Les quelques tentatives d’attitudes toreras trahirent cette défaite où Mathieu donna des passes sans jamais  vraiment toréer. Une estocade verticale et basse d’effet rapide ne dissipa pas ce sentiment gênant d’un écart qui semble se creuser entre les deux toreros.

 

 

Novillos

 

Ces quatre novillos, sans gabarit impressionnant, étaient toutefois bien faits, d’armures correctes, (bien pour le troisième). A la pique, ils ne méritent ni excés d'honneurs ni indignité, poussant sans grand style mais sans trahir de mansedumbre non plus. Le premier avait une charge longue et de la classe. Le deuxième, violent d’abord, ne présentait pas de difficulté mais devint vite arrêté. Le troisième fut excellent jusqu’aux banderilles puis se montra plus irrégulier ensuite et défensif à gauche. Le quatrième, éprouvant mais noble, puis querencioso.

 

 

Vu des gradins, entrée générale : 15 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires