Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 12:03

 

On a moins vibré que la veille en ce dimanche. La faute (relative) au bétail qui nous avait trop gâté le samedi. La faute aussi à deux novillos gâchés par un garçon qui n'avait rien à faire à ce niveau.

 

Le lot se composait de deux HERMANOS FRAILE MAZAS (2ème et 3ème) et quatre FRAILE DE VALDEFRESNO (1er, 4ème, 5ème et 6ème.) Les dates de naissance s'étalaient de août 2003 ( 4éme et 6éme) , septembre et octobre 2003 (3ème et 5ème)  décembre 2003 (2ème) et enfin décembre 2004 (1er). Différences assez importantes se retrouvant au physique et au moral.

Au physique, l'éventail allait de l'eral "normal" (1er et 3éme) , en passant par les novillos "faits" (2ème, 5ème et sixième) jusqu'au novillo-toro (trés lourd 4ème). Armures de grand respect pour les 2ème et 3ème).

Au moral, le meilleur était le 5ème, novillo de classe avec une charge infatiguable, le 2ème, brusque, possèdait une caste certaine. Le 1er, faiblard, fade à droite, meilleur à gauche. Le 3ème, manso éxécrable qui chargeait en remuant la tête en tout sens. Le 4ème reproduisait les défauts du premier, bon à gauche, compliqué à droite. Le 6ème enfin démarra bien mais s'avéra difficile à gauche, cornéant beaucoup dans la muleta, meilleur  à droite, mais handicapé par une certaine faiblesse des pattes avant.

 

 

 

Miguel TENDERO, capeador de bon niveau, s'est montré avec beaucoup de sitio face au premier : plusieurs bonnes séries de naturelles et un redondo inversé à gauche, suivi d'un redondo droitier sans modifier sa position. Un pinchazo et une estocade d'effet rapide, oreille justifiée. Malgré une bousculade d'entrée face au très lourd quatrième, il se reprend et donne de bonnes véroniques. Faena démontrant du "mando" et une "planta torera" certaine. Mais , maladroit à l'épée : 3 pinchazos et 3/4 d'épée, il perd un autre trophée. A revoir .

 

 

On a du mal à comprendre que Juan Cuellar, matador vaillant confronté dans sa carrière à des corridas de terreur dont personne ne voulait, ait choisi de s'occuper de Raul PALANCAR, un garçon qui ne lui ressemble en rien ! Inhibé, voire carrément paniqué par le gabarit du deuxième, certes brusque, mais clair de charge, il passa son temps à reculer, ne faisant des passes que sur le voyage. Le pire restait à venir : 2 pinchazos précédant trois-quart d'épée en travers et...16 descabellos, plus 2 supplémentaires après le troisiéme avis. Le novillo étant péniblement puntillé près des barrières.

Le sort, pas rancunier ou aveugle, lui octroie ensuite le meilleur novillo. Il lui faut la moitié de la faena et une sérieuse engueulade de Cuellar,  désespéré, pour qu'il comprenne que le novillo est d'une noblesse confondante. Et en avant pour un numéro de pegapase qui, aidé par une estocade entière (Miracle !), abuse les naïfs ...Oreille qui ne lui rend pas service. On a du mal à croire, comme l'indiquait la plaquette remise à l'entrée, qu'il soit sur le point de passer en "piquées". Deux bonnes paires de palos sur les six.

 

Juan Manuel MAS, élégant à la cape avec des véroniques templées mains basses, baisse aussi les bras, après de méritoires naturelles, devant le  troisième, manso désespérant d'agitation. Bon toreo de châtiment, trois-quart d'épée.

Il justifie la réputation qui le précédait avec le dernier novillo, peu aisé à toréer à gauche, on retiendra de longs derechazos de trois-quarts face venant après un début par statuaires et un excellent pecho. Malgré une fin hésitante : deux pinchazos et 3/4 d'épée, il obtient une oreille. Torero fin et volontaire. A revoir aussi.

 

 

A noter, dans les cuadrillas,  la bonhomie souriante mais très professionnelle de l'ancien torero SAN GILLEN. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires