Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

17 mai 2005 2 17 /05 /mai /2005 00:00

 

6 Toros de CHARRO DE LLEN  (Salamanque )

                             pour :

EL FUNDI  ( Oreille et  Salut au tiers )

EL CID ( Salut au tiers et  Silence )

Julien LESCARRET ( Salut au tiers et Ovation )

 

Curieuse corrida , décevante par le fait de toros décastés mais , paradoxalement , le comportement incohérent de ces mêmes toros permit de soutenir l'attention  d'un public attentif , plus calme et aux réactions plus avisées que les jours précédents.

TOROS :

Un lot en retrait en terme de présentation . Des armures souvent "civilisées" ( 1,2,4 et 6), des toros plutôt rondouillards ( 1 et 6 ) que fiers d'allure .

Au moral , des grandes variantes :

1er: Pique sur l'arrière du cheval le faisant tourner . Un benêt  replet suivant avec rapidité et naïveté le leurre . A la premiére sollicitation avec la muleta , il arrive comme un avion , trinchera du torero et notre toro , emporté par son élan fait un tonneau du plus haut comique .

2ème : Même comportement au cheval , bonasse aussi à la muleta mais finissant de mauvais caractére et rétif  en fin de faena .

3éme : S'élance de loin sur le picador et sur la violence de l'impact , fait voler cheval et cavalier ! Ensuite une  pique fortement  poussée avec les reins  puis encore un contact bref mais costaud. Il deviendra querencioso vers le toril et reste sur la défensive en s'avisant à la muleta .

4éme : Souléve le cheval par l'avant durant une quinzaine de secondes , puis prend une pique assez longue où il finira par chercher les pattes du cheval.  A la muleta , ne se fixera jamais , marchant au pas jusqu'à l'estocade où il sera particuliérement compliqué à cadrer . Le plus décasté du lot .

5éme : Une pique trahissant plus la violence que la bravoure et une deuxième poussée. Saute spectaculairement dans la cape , Paraît handicapé de la patte avant droite , chutant plusieurs fois jusqu'à la pique mais récuperera ensuite . Toro trés incommode à la muleta , envoyant de larges hachazos inquiétants à droite dans toutes les passes.

6éme: Freine avant la cape puis ne s'y engage pas vraiment . Manifeste une querencia devant la porte du patio des cuadrillas . Lorsqu'il en voit sortir les picadors , il se précipite vers eux de trente métres et renverse le cheval de turno , laissant le picador coincé et un peu sonné . Prendra ensuite une pique sans aucun style et ne collaborera guére aux banderillles. La faena le vit pénible , avec une charge mesurée , sans humilier , se retournant trés vite en fin de passe pour menacer le torero .

 

En somme , un lot franchement décasté avec les deux premiers toros faciles (surtout le premier ) et des trés compliqués ensuite allant même jusqu' au morucho de quatriéme . Deux tendances majeures : les querencias et la violence dans le combat.

 

Coté Toreros :

EL FUNDI eut le lot vraiment le plus contrasté : la "hermana de caridad" speedée et l' "infumable" . Il fut tranquillement technique au premier qu'il tua d'un recibir bienvenu . L'oreille était légitime mais le refus de la seconde par le Président justifié vu l'absence d'émotion : "A vaincre sans péril..."

Si le torero est devenu posé , doux et dominateur , en revanche , ses talents de banderillero en sont restés au meme stade , c'est à dire clairement médiocres .

Rien à faire face au boeuf de conclusion , sinon l'expédier au royaume des mansos avant l'orage .

 

EL CID torée désormais beaucoup . Tant mieux pour lui mais on ressent qu'il  fonctionne désormais parfois" les mains en haut du guidon"  Ainsi , nous eûmes droit aux naturelles maison où tout  "n'est que luxe , calme et volupté "  au premier , mais là aussi , l'émotion n'était pas au rendez-vous compte tenu de l'adversaire . Le cinquiéme était trés inconfortable avec ses grands moulinets de corne droite , aussi on ne lui en voulut pas trop d'abréger . Par contre , il aurait tué  avec un minimum d'engagement que cela ne nous aurait pas gêné .

 

Julien LESCARRET n'a pu répéter le succés de l'an passé ( deux fois une oreille ) mais il  a conservé tout son cartel et l'estime du public . Il n' y avait que deux toros qui chargeaient et ils échurent à ses compagnons de cartels ... Peu importe , il fit preuve de technique et de lucidité face aux deux "clients " âpres et mansos qu'il eut à combattre . Il extirpa même des muletazos inespérés que cette carne de sixième n'aurait jamais pensé lui concéder .

Refusant modestement une vuelta envisageable à l'issue de la corrida , il confirme qu' il se sort  avec pundonor et professionalisme de  toutes les galéres . Mais s'il  se débarasse sans probléme des mauvais , pour lui comme pour  nous , nous préférerions aussi qu'il en voit sortir des bons !

 

Deux recortadores sautérent ensemble , avec une "garrocha " au dessus du troisiéme toro . On admira le coup d'oeil et le synchronisme indispensables pour maîtriser cet exercice risqué !

 

                                                                                 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires

LAFONTAN MONTAGNE 22/05/2005 11:53

Pris connaissance du dernier compte-rendu du lundi de la feria de vic. Bravo pour le boulot. Basta-ya est maintenant dans les favoris.
Dany

Myrdinn 18/05/2005 20:15

Le Cid ! il lui manque toujours ce tout ptit quelquechose pour être totalement brillant et nous faire chavirer tout à fait !!!