Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 19:25

C'est tout l'intérêt et...la limite de cette formule !

Personne ne doute des bonnes intentions des représentants des peñas mais ensuite que peut-il se passer ? Le prestataire choisi va logiquement s'engager sur le cahier des charges et aprés ? Comment pourra-t-on vérifier matériellement l'application de tous les critéres et les interlocuteurs de la ville pourront ils traiter d'égal à égal avec le prestataire ?

Quant à certaines exigences : intégrité totale des cornes, deux piques obligatoires, on ne peut s'empêcher d'être sceptique sur la réalisation de ces exigences...

Il me semblerait en revanche essentiel de pratiquer une transparence totale sur l'aspect économique du marché passé. Il s'agirait même une révolution par rapport à l'opacité qui a régné jusqu'àlors .

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Éditos
commenter cet article

commentaires

Michel BAUDET 02/01/2007 11:01

Les commentaires concernant la gestion de la fiesta brava au Moun, que je lis ici ou là, se traduisent chez moi par une question; POURQUOI? Quel intérêt a la municipalité de MONT DE MARSAN de cultiver l'incohérence comme elle le fait depuis quelques années? Pourquoi s'obstiner à faire mal ce que l'on pourrait faire beaucoup mieux, voire bien? Pourquoi.....?

el curge 19/12/2006 13:41

à mon avis c'est là le point d'orgue.
La municipalité de Mt de Marsan donne t'elle suffisament d'euro pour avoir des plateaux décents.
Bien sûr les maestros sont là...... mais les toros.... la cuadra de caballos....

Lunanco 30/11/2006 15:09

Il est certain que beaucoup des désirs des représentants des peñas pourraient rester lettre morte, mais on ne peut quand même pas reprocher à des aficionados qui ne sont pas encore revenus de tout de se soucier du sérieux de leurs arènes (peut être ont-ils lu le texte  « La corrida de toros : rituel sacré ou spectacle de masse ? » publié ici même ?) ... Même si la démarche choisie paraît naïve à certains.
Quand à la transparence économique, je doute qu'elle puisse aller au delà du coût du plateau facturé à la municipalité, je vois mal l'empresa qui « vendra » la Madeleine 2007, quelle qu'elle soit, communiquer ses coûts de revient.
Lunanco