Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 11:53

 

 

 

Après plusieurs années de morosité résignée, cet automne voit enfin se manifester, de manière organisée, l’insatisfaction et le désir de changement de l’aficion montoise.

 

Les édiles montois avaient compris qu’il ne serait pas possible de reconduire, du moins en apparence, le duo qui, sous prétexte de modernité, a réussi à faire de la Madeleine, un ersatz nîmois, c'est-à-dire une feria de spectacles médiocres survendus par un discours triomphaliste frôlant le ridicule.

 

L’appel d’offres auquel ont répondu plusieurs candidats et l’irruption du Collectif Madeleine 2012 vont rendre la tâche plus ardue pour les décideurs.

Parmi les candidatures, il existe des personnes moins médiatiques mais au moins aussi sérieuses que les derniers prestataires. Les projets de chacun devront être exposés et comparés. On espère que ce comparatif pourra se réaliser sous l’œil d’une représentation d’aficionados.

 

Déjà, on constate que le discours change. Dans le S-0 du 28-10-2011, le Président de la commission taurine montoise indique : «C’est la commission taurine qui dira ce qu’elle souhaite comme matadors et ganaderias, et le prestataire l’assistera dans ces démarches… » et plus loin «Au final, c’est quand même bien celui qui achète qui se réserve le droit de refuser des toros qui ne lui conviendraient pas. »  Ce qui relève de l’évidence est enfin formalisé, et, en creux, confirme dans quelle estime la commission taurine a été tenue par les derniers prestataires. Souhaitons que l’on ne l’oublie pas au moment du choix.

 

Attendons donc la suite du processus qui intervient dans un climat où l’Union des toreros se manifeste pour protester contre la baisse des salaires décidée par les plus grandes arènes françaises. Raison de plus pour signifier aux figures responsables des pseudos-ferias que nous subissons depuis trop longtemps que le « respectable » mérite de l’être.

 

Guillaume François conclut, dans l’article précité, qu’il désire élaborer, par consultation, une feria correspondant au goût de l’aficion montoise. Il dit déplorer : « ...un sentiment de césure .»  La coupure, monsieur le Président, n’est que la conséquence d’un mépris affiché depuis trois ans par les prestataires tournant en dérision les rares manifestations de mécontentement qui s’affichaient dans l’enceinte du Plumaçon. Elles n’étaient que la partie  émergée de l’iceberg d’une colère muette d’une grande partie d’aficionados. Cette frange qui veut croire à un sursaut indispensable de nature à redonner une dignité à notre Madeleine.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Éditos
commenter cet article

commentaires