Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 12:15

Chronique de la troisième corrida de la Madeleine

 

6 toros d’EL TAJODE LA REINA pour

 

Juan José PADILLA : Oreille et deux oreilles.

Ivan FANDIÑO : Silence et deux oreilles.

Thomas DUFAU : Oreille et Oreille.

 

Sortie à hombros pour les trois toreros et le mayoral.

 

 

 

Temps très beau et chaud. Plein total. Présidence d’arène de plage.

 

Les photographes se ruèrent, à l’issue de la corrida, vers Joselito qui se trouvait dans le callejon, puis immortalisèrent la photo des trois toreros et du mayoral portés en triomphe. Au milieu de cet enthousiasme général, on perçut quand même quelques sifflets, preuve qu’il restait quelques aficionados lucides.

 

Car, disons-le, ce lot de toros, bien présentés, aux armures respectables, fut, à l’exception du cinquième, fort décevant. D’une bravoure limitée (et des piques quasi-symboliques pour économiser leurs forces) ces toros servirent  par leur mobilité mais avec une noblesse qui ôtait toute émotion à leurs combats. On ne retrouva que chez le cinquième le piment qui faisait l’intérêt de cette ganaderia. Par chance, il échut à FANDIÑO.

 

 

Première oreille incompréhensible pour PADILLA (octroyée sans pétition majoritaire) qui planta des banderilles très médiocres puis commença sa faena par sept passes à genoux, puis l’allongea inutilement alors que le toro ne se déplaçait quasiment plus. Estocade décisive.

De nouveau à genoux pour trois largas aforaladas. Banderilles encore très approximatives pour les deux premières paires la conclusion par un violin déclenche un enthousiasme surprenant. Faena débutée par statuaires, puis séries appliquées de la droite pour profiter de la bonté désarmante du toro. Le ton baisse à gauche d’où retour à un final « padillesque ». Estocade entière en arrière mais efficace et deux oreilles plus que généreuses.

 

Thomas DUFAU gagne du terrain à la cape face à son premier. Il cite de très loin en début de faena mais torée sans obliger le toro. D’où une ambiance tiède que ranime deux redondos inversés. Après une entière pasada et un descabello, une oreille protestée (pétition là encore minoritaire) tombe.

Dur de passer après FANDIÑO pour conclure la corrida. Il part donc se mettre à genoux à la sortie du toril. Mais le déboulé hésitant du toro ne permet pas une entame brillante. Le toro tombe à plusieurs reprises et est vivement protesté. Brindis à PADILLA et faena correcte avec une bonne série de naturelles. Encore des redondos inversés pour finir et une entière volontaire. Oreille plus justifiée que la précédente.

 

 

Nouveau triomphe pour FANDIÑO. Totalement mérité après une faena accomplie face à un toro qui avait plus de force et possédait une charge encastée. Qualités nécessaires pour mettre en valeur le toreo autoritaire et profond du bilbaino.  Faena superbe des deux cotés, avec des séries templées et rythmées. Un toréo d’une élégante et évidente sincérité. Malgré un pinchazo, l’estocade qui suivit permit d’obtenir deux oreilles cette fois-ci incontestables.

 

 

 

Mais, à coté de ce triomphe légitime, où va cette arène en dévaluant les trophées par une ridicule inflation de trophées.

 

 

Vu de la file 2 - tendido ombre - 74 €

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article

commentaires