Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

1 août 2006 2 01 /08 /août /2006 19:29

Les commentaires concernant le compte-rendu de la "tarde" de lundi peuvent en susciter d'autres.

D'abord, j'ai été moi aussi très surpris de lire que l'arène aurait affiché complet hier. Pour ma part, trois-quart d'arène serait plus réaliste. Pour autant, il convient de souligner que les entrées de cette année (deux-tiers dimanche) constituent un très gros progrés par rapport aux années précédentes où l'on pouvait constater des demi-entrées. Il s'agit là d'une heureuse et rafraîchissante surprise après la triste Madeleine.

J'ai plus de mal à en discerner les raisons. On trouve peu de touristes, pas mal de montois et autres aficionados landais, et certainement pas mal de locaux attirés par la formule avantageuse évoquée en commentaires. Si le cartel inédit des "français" (bonne idée) avec des A.R constituait une affiche taquilera, la novillada de la veille, moins attirante, a aussi séduit (puis déçu !) beaucoup de monde.

Pour le spectacle, il y a matière à débattre et les commentaires "specialisés " m'ont paru flatteurs. Moi aussi, j'ai été consterné par le tercio de piques pratiquement symbolique pour des novillos pourtant charpentés dans l'ensemble. Mais il s'agit d'une quasi-constante pour les tardes vues cette année.

Pour les novilleros, on peut aussi (et il est sain !) discuter de la valeur de leur prestation. A titre personnel, j'ai l'impression que les actuaciones de Medhi sont réalisées au papier carbone et j'avoue me lasser des répétitions. Le toreo de Leal est poderoso et sérieux mais guère folichon. Il nécessite un adversaire de respect pour passer la rampe. Quant à "notre" landais, sans perdre de vue qu'il n'a que peu d'expérience par rapport aux autres, je reste réservé. Il fut hier très torero dans son comportement, qualité indéniable. Son succès m'a, humainement, fait plaisir. Reste qu'il m'a paru, techniquement, devoir encore accomplir un chemin assez long...

Repost 0
Published by Bronco - dans Éditos
commenter cet article
31 juillet 2006 1 31 /07 /juillet /2006 21:12

 

Novillada du 31 juillet. 18 H. Arènes d' Hagetmau. Temps nuageux , température agréable. Durée : 2.15 H. 3/4 d' entrée. Vu du rang 8 du tendido ombre et soleil : 28 €.

 

                     6 novillos d' ADELAÏDA RODRIGUEZ

 

                                         pour:

 

                    Medhi SAVALLI ( Oreille et Silence )

                    EL SANTO        ( Vuelta et Deux oreilles )

                    Marco LEAL      ( Silence et Applaudissements )

 

Le prix de la "Chaise d' Or " récompensant le triomphateur de la Feria du novillo a été remis à EL SANTO.

 

On peut prévoir que les carrières de SAVALLI, voire de LEAL s'annoncent plus roses que celle d' EL SANTO. On peut arguer que la faena du landais a été bien en dessous des qualités de l'excellent novillo. On peut enfin estimer que la part d'émotionnel est importante dans l'attribution de ces deux oreilles. Tout cela est vrai. Mais, et c'est un des charmes de la Fiesta Brava, il se trouve que ce garçon a saisi une opportunité, qu'il a compris qu'avec son coeur, il pouvait surpasser ses limites pour aller chercher un succès en se jetant avec foi et courage pour une estocade décisive. Et cela, n'en déplaise aux aigris des tendidos, c'est réconfortant .

Les ADELAÏDA RODRIGUEZ ont globalement déçu par rapport aux lots vus l'an dernier. Seuls le sixième et surtout le cinquième possédaient les qualités de leurs prédécesseurs. De présentation sérieuse sauf pour les deux premiers et le sixième, haut et étroit, ils montrèrent une faiblesse de patte récurrente, hormis pour les deux premiers. De fait, ils furent très peu piqués, avec parfois des rencontres où le châtiment s'apparentait à la pose de la devise.... (2ème). Le quatrième rencontra quatre fois le cheval, mais à la sauvette car il s'agissait d'un manso de catégorie. Au moral, le premier montra de la mobilité et une bonne charge mais manquait de force. Le deuxième était un manso con casta mais handicapé aussi par de la faiblesse de pattes. Le troisième présentait une charge brusque et donnait des coups de tête en fin de passe. Le quatrième pouvait servir d'exemple pour définir le manso querencioso  aux barrières. Le cinquième se révela à partir du tercio des banderilles : très mobile avec une charge très encastée qui transmettait aux gradins, il se montra excellent jusqu'au bout. Le sixième, peut-être insuffisamment piqué, déborda le torero par une charge inlassable et très vive.

 

Medhi SAVALLI semble en roue libre en vue de l'alternative . Il accomplit le minimum avec facilité , ce qui , avec l'abattage qu'on lui connait , lui suffit pour couper l'oreille du premier , accueilli par un farol a puerta gayola .Une faena de routine assez profilée ( disons quand même qu'il ne fallait pas trop "obliger" le toro , bien faible  ) et une entiére légérement tombée.

Au quatriéme, un début de faena sans rigueur voit le manso rejoindre sa querencia prés des planches et l'arlésien se contente de l'y toréer de maniére assez superficielle .Encore une épée tombée et deux descabellos .

Il banderilla une fois de plus pour la galerie.

EL SANTO souffre de la comparaison face au deuxiéme . Toréo de cape et faena lointains et peu confiant . Pinchazo et estocade légerement en arrière.

Ii accueille le cinquiéme avec prudence à la cape mais le banderille bien en profitant de sa vivacité .Début de faena à droite sans prendre assez garde à la caste du novillo . Aprés un premier avertissement , il se fait soulever sur un derechazo suivant . Il retombe lourdement sur l'épaule . Un peu sonné, il poursuit sans la chaquetilla pour réaliser deux séries à droite et deux à gauche plus vibrantes que profondes . Quatre manoletinas trés serrées font monter l'émotion du public qui culmine quand il se jette sur le novillo pour une estocade entiére , en arrière . Disons qu'il fut bien en dessous de son adversaire mais son enthousiasme valait une oreille indiscutable . Le Président céda au public pour lui en donner deux, on ne s'en offusquera pas.

 

Aprés-midi assez décevante pour Marco LEAL , sérieux et volontaire face à ses deux novillos. Il maîtrisa assez bien les difficultés du troisiéme , incommode à la faena et tuée d'un tiers d'épée efficace . Mais la relative froideur de son toréo limita la réaction du public qui aurait du le faire saluer .

Le sixiéme novillo garda la bouche fermée mais fit tirer la langue au novillero un peu débordé et épuisé par cette charge répétée encore et encore ne laissant pas le moindre répit . Deux pinchazos , une entiére et un descabello réduiront sa récompense à des applaudissements . A noter un excellent tercio de palos de sa part avec un quiebro réalisé avec des banderilles courtes !

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article
30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 21:05

Arènes d'Hagetmau, dimanche 30 juillet, 18 H. Deux tiers d'entrée, temps agréable, durée : 2.10 H. Présidence de Mr Darrière. Vu du rang 8 du tendido ombre et soleil, 28 €.

                                      Six novillos de LA CAMPANA

                                                   pour :

                                 Gabriel PICAZO ( Silence et Silence )

                                 EL MORONTA     ( Silence et Silence )

                                 David ESTEVE     ( Silence et Silence )

Nous allions sortir de cette novillada écrasés d'ennui et de morosité quand le speaker annonca que le prix de la "Chaise d'Or " récompensant le meilleur novillero de l'après-midi était attribué à ...Gabriel PICAZO ! Stupeur des aficionados présents .PICAZO dont on connait la valeur (façon de parler... ) avait confirmé qu'il n'était qu'un pegapase en ne parvenant pas à couper la moindre oreille à un novillo confondant de noblesse auquel il fit cinquante passes sans aucune qualité. On peut donc en déduire que le jury doit posséder le sens de l'humour .

Le lot de LA CAMPANA était superbement présenté, un seul toro noir pour cinq castaño ou colorado, armés largement dans l'ensemble. Voilà pour le physique, au moral, dans l'ordre : un innocent, un distrait , un manso sans caste, une soeur de charité, un boeuf aplomado et un infirme pour finir. Avec un point commun, le manque cruel de race.

A noter que le 5ème portait le numéro 21 et ne figurait pas dans la feuille de présentation. Le Président aurait du remplacer l'invalide sixième mais le public étant aveugle et amorphe, il en profita pour laisser aller les choses.

Gabriel PICAZO est désespérant. Il a du réaliser une centaine de passes sans éveiller le moindre intérêt sur les gradins. Passe encore avec le premier sans aucune malice (il réalisa la performance de se faire bousculer par cet innocent !) mais très fade. Mais avec cet idéal quatrième dont rêvent tous les toreros, il aligna les séries toutes plus profilées les unes que les autres. Mais pourquoi torée-t-il ? Ou plutôt pourquoi ne torée-t-il pas ? Bien sûr, il tua mal ses deux novillos.

EL MORONTA reste bien vert. Faena accrochée et baladée face au distrait second. Agitation vaine et déplacée face au cinquième, un boeuf arrêté. Des épées, très, très basses les deux fois.

 

David ESTEVE n'eut guère de mal à faire meilleure impression que ses compañeros. Deux jolies véroniques et une faena sérieuse et méritoire face au manso qui derrotait de manière inquiétante. Hélas, la  malchance à l'épée gâche ses efforts. A la première passe de sa faena, le sixième se blesse à la patte avant gauche et il doit le tuer sans pouvoir rien faire.

Repost 0
Published by bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article
29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 22:11

Samedi 29 juillet. Arènes de la Porte du Béarn à Garlin. Temps ensoleillé et chaud sans excès. 2.20 H de spectacle Tendidos pleins. Vu du n° 87, delantera soleil 31 € .

 

                                  6 novillos de GALLON  ( Arles )

                                                   pour :

                            Medhi SAVALLI         ( Silence et Oreille )

                            Joselito ADAME        ( Oreille et Oreille )

                            Alfonso OLIVA SOTO ( Silence et Oreille )

 

Les organisateurs contents de voir l'arène pleine, le public satisfait d'une tarde animée, le ganadero d'avoir vu la moitié du lot servant les toreros, les novilleros de repartir tous sous les bravos avec des trophées, bref sourires et satisfaction générale. Il conviendra cependant de nuancer et d'apporter quelques bémols à ce tableau idyllique.

Le lot de GALLON, présenté tout à fait correctement pour cette arène, avec des armures allant du commode au sérieux et un trapio indéniable, a montré de l'allant jusqu'aux banderilles mais avec une nette baisse de régime durant la faena pour la moitié du lot. De bravoure limitée, mais sans verser dans la mansedumbre pour autant. Le premier perdit rapidement le sabot avant gauche et fut remplacé par un sobrero du même fer .

les aficionados ont beaucoup vu Medhi SAVALLI et le problème réside là ! On finit par connaître par coeur son toréo qui devient mécanique pour lui et lassant pour nous, surtout quand il doit composer, comme ce soir là, avec des adversaires peu propices au succès. Un premier (bis) vite réservé par faiblesse et voilà l'arlésien contraint de recourir au toreo encimista pour rallier la ferveur populaire. Retenons quand même trois redondos inversés bien réalisés. Mais la conclusion : quatre pinchazos prudents avant une entière et six descabellos refroidit même le gentil public béarnais .

Le farol de rodillas réglementaire pour accueillir le quatrième suivi de véroniques sans saveur avant une faena baladée dans toute l'arène, exclusivement droitière, se finissant par ce toreo immobile à cinq centimètres des cornes pour provoquer une charge qui ne vient plus. Désolé, ce n'est pas de mon goût ! Une entière contraire bien portée suffit pour arracher une oreille qui ne vaudra que pour les statistiques.

Ajoutons qu'il banderilla plus spectaculairement que bien.

Joselito ADAME s'affirme. Excellent capeador face au premier accueilli avec des véroniques genou plié du meilleur effet devant un novillo serrant à gauche, il confirme dans la faena : statuaires élégantes puis séries sincères des deux côtés face à un animal à la fois brusque et réservé. Entière engagée mais basse. Oreille méritée car il fut au dessus de son adversaire.

Le cinquième novillo confirmait l'adage en étant le meilleur du lot. ADAME réalisa aussi le meilleur toreo de l'aprés-midi.  Superbe quite comme celui de Saint-Sever, début au centre à genoux pour cinq derechazos très bien conduits suivis de séries à droite et à gauche relâchées et longues. Un pinchazo et une entière contraire portée avec décision. La pétition la plus forte de la soirée amène une oreille très méritée .

Le mexicain a banderillé avec moins d'esbrouffe mais plus de sincérité .

 

OLIVA DE SOTO, annoncé comme artiste gitan, a justifié le pronostic. Véroniques "condesques" au troisième ; de jolis moments de toreo de ceinture à droite et des efforts à gauche où le novillo était compliqué. Une fin "paulesque" : épée verticale, basse, en arrière, en se jetant dehors et cinq descabellos .

Des véroniques galbées (mais avec un pasito atras ...) devant le sixième. Puis une faena, assez brêve mais là aussi avec des attitudes d'un torero "de sentiment", pas mal éxécutée quand même. Il tue moins mal (une entière basse) et coupe une oreille, laissant l'envie de le revoir .

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 12:31

 

Le fiasco de la Madeleine 2006 serait-il celui de trop ? On se souvient que l'an dernier, le maire déclarait à l'issue de l'édition 2005, pourtant peu brillante, qu'il gardait toute sa confiance à l'empresa Chopera.( S-O du 27.7.06 )

Cette année, le tabou semble levé pour la Mairie, au contraire de Christian Cazade qui, nous l'avons lu recemment, ne voyait pas ce que l'on pouvait reprocher au prestataire de service...

Philippe Labeyrie veut donc connaître l'opinion des peñas "responsables" .

Quels sont les irresponsables ? : "...Ceux qui sont dans la manifestation et l'opposition systématiques et poursuivent des objectifs de nature politique ..." D'ailleurs une liste des associations en odeur de sainteté sera publiée. Ceux du "6" n'en feraient pas partie, les manifestations ou banderoles étant jugées inacceptables.

Selon l'article, les questions à débattre seraient multiples : "Doit-on continuer avec la Casa Chopera ? Doit-on lancer une procédure d'appel d'offres ? Et si oui, quel doit être le cahier des charges ? La logique de financement des fêtes populaires par les corridas doit-elle perdurer ? Faut-il une nouvelle politique tarifaire ? Faut-il repenser le contenu, l'amplitude, la géographie des fêtes populaires pour les rendre encore plus attractives ? "

Il y a de quoi se frotter les yeux et de se pincer pour croire que l'on a bien lu ! Ces mêmes critiques sont faites depuis au moins cinq ans et elles étaient accueillies avec des haussements d'épaules. Soudain, on déclare vouloir discuter voire remettre en cause tout ce qui était le credo encore répété juste avant le début de la Madeleine 2006 ! Il n'est jamais trop tard pour réparer ses erreurs mais j'ai du mal à ne pas éprouver une pointe de septicisme devant ce revirement.

 

Enfin, je n'appartiens à aucune peña et je ne mélange en aucune manière la politique et les toros. Pour autant, si je dirigeais un des clubs, je refuserais tout net de participer à un dialogue dont serait exclue une association. Il s'agit d'une question de principe face à un arbitraire intolérable .

Repost 0
Published by Bronco - dans Éditos
commenter cet article
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 18:50

Pardon pour ce mauvais jeu de mots auquel je n'ai pas su résister et qui m'est venu en lisant ce matin que , fort logiquement , la Peña "A los toros" , avait décidé de ne pas attribuer son prix Paul Dorian qui récompense le meilleur toro de la Madeleine .

Je cite la fin de l'information : "A noter que cela fait , depuis 2001, soit la sixiéme année consécutive , que ce prix n'est pas attribué ."

Tout commentaire serait superflu .

Repost 0
Published by Bronco - dans Informations
commenter cet article
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 20:02

J'ai appris ce week-end que les organisateurs vicois ont envoyé une lettre à leurs abonnés , pour annoncer leur prochain Festival du mois d'août . Et ce courrier comporte des excuses pour la piétre qualité des deux derniéres corridas de leur Feria .

Voilà une attitude qui les honore mais qui ne semble pas faire des émules. Mais nous savons bien qu'ici , les véritables responsables des échecs de la Madeleine sont la fatalité , la langue bleue, les éleveurs espagnols , les toreros , la chaleur, la fourbure, la malchance , les adversaires politiques malintentionnés, le réchauffement de la planéte ,le grand capital, etc...

Repost 0
Published by Bronco - dans Informations
commenter cet article
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 19:55

Ayant pour régle formelle d'écrire mes compte-rendus avant toute lecture ou audition d'autre reseña , j'ai constaté ce matin que les commentaires sur la prestation de SANCHEZ VARA étaient beaucoup plus élogieux que les miens.

Je me suis donc interrogé sur ma propre vision et j'ai repris mes notes. "Second toro : cape trés commune. Banderilles allant du correct au médiocre. 5 D et un pecho, charge claire . 4 autres D peu  engagées.A G , toro charge au pas ,Jambe de sortie en retrait. Autre série à G , ne pas confondre lenteur et profondeur. Adornos et passes à genoux pour tenter de faire monter l'ambiance.1 entiére ladeada d'effet trés rapide."

L'avantage des notes, même succintes, réside dans cette fixation de la prestation du torero. Ecrire aide au souvenir et à l'analyse . Je ne prétends pas détenir la vérité en jugeant la faena de VARA en dessous des possibilités du toro . Le garçon était décidé à plaire .Cette volonté à coté de la paleur de ses compagnons de cartels, l'attrait de la nouveauté ont séduit un public qui avait envie de s'enthousiasmer . Tant mieux pour ce torero modeste . Mais n'oublions pas la réalité des choses pour autant...

Repost 0
Published by Bronco - dans Éditos
commenter cet article
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 21:46

Arènes du Pesqué. 18 H. 3/4 d'arène. Temps chaud. Vu du 5 ème rang des tendidos ombre et soleil, 35,50 €.

                                     6 TOROS de GALLON

                                                pour:

                          Denis LORE        ( Silence et Silence )

                          SANCHEZ VARA   ( Deux oreilles et Oreille )

                          Salvador CORTES ( Silence et Silence )

Présentation remarquable du lot de GALLON, tant en trapio qu'en armures d'une finesse qu'on voit peu dans nos contrées. Las, ce fût tout comme satisfaction, tant ces toros furent d'une dramatique et consternante faiblesse, entrainant pour une grande part leur comportement fade, voire désagréable. Seul le deuxiéme permettait une faena.

Denis LORE poursuit sa temporada comme une âme en peine, sans confiance, sans volonté, il compose mal avec deux infirmes tués sans gloire . 

 

SANCHEZ VARA touche le seul toro exploitable qu'il va toréer sans engagement ni profondeur et tue d'une épée un peu tombée. Le public, gentillet et peu averti, réclame  l'oreille  et le Président de sortir deux mouchoirs totalement incongrus ! Au cinquième, éteint , quelques séries, ou plutôt quelques passes arrachées et accrochées et l'on finit par un pinchazo, un tiers d'épée couchée et une entière à nouveau latérale. Pétition d'un dixième du public...Oreille !? Il est de sa famille ou quoi ?

Doit-on parler de Salvador CORTES tant il parût absent ? Voilà de quoi méditer sur ces toreros qu'un succès en début de saison propulse dans la lumiére et qui se montrent ensuite plus désinvoltes que de véritables figuras...Il se monta résigné face au très faible troisième et prudentissime face au pénible sixième.

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 21:25

Arènes du Pesqué. 11H. Beau temps assez chaud. 2/3 d'arène dont de nombreux enfants dont l'entrée était gratuite (initiative pertinente !) Vu des tendidos, 12 € entrée générale.

                                4 erales de ALMA SERENA

                                          pour:

                          Santiago NARANJO ( Salut au tiers )

                           Miguelin    ( Applaudissements )

                          Roman PEREZ ( Oreille et Oreille )

Toujours le même problème dans ce genre de spectacle : avec un seul adversaire, la chance joue un grand rôle. Roman PEREZ toucha le meilleur eral et gagna logiquement le droit de toréer le quatrième animal. Le garçon fut comme on le connaît : technique, voire facile avec deux adversaires un peu ternes. Il tua vite et son succès est normal, à défaut d'être vraiment brillant.

Les deux autres ne furent pas à la fête. NARANJO ne put démontrer que  son courage face à un eral totalement décasté et dangereux qui lui infligea quatre ou cinq volteretas spectaculaires (il passa d'ailleurs à l'infirmerie et repartit en ambulance à l'issue de la course.) MIGUELIN dut bagarrer ferme avec un client un peu moins impossible mais pas facile quand même, qu'il tua péniblement.

Le prix à Roman PEREZ et des lots de consolation à ses deux compañeros à qui il eut l'élégance de brinder son deuxième eral.

Repost 0
Published by Bronco - dans Compte-rendus
commenter cet article