Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

www.basta-ya.net

Accédez directement à ce blog grâce à l'URL :
http://www.basta-ya.net

Recherche

Réagissez !

Vous pouvez réagir à tous les articles de Bronco en cliquant sur le lien commentaire (x)présent sous chaque article.

Articles Récents

8 mai 2005 7 08 /05 /mai /2005 00:00

Bougue le samedi 7 Mai . Beau temps et température agréable .

Environ 250 personnes formant un public plus attentif qu'enthousiaste , plus juge que supporter.

Bon niveau d'ensemble des participants à ce Bolsin . Se détachaient du lot deux garçons : Santiago NARANJO ( E.T de Madrid ) à la technique déjà affirmée et avec "planta torera" et Marco LEAL ( E.T d'Arles) , au physique gaillard qui surprit agréablement par un sens du temple et un "mando" étonnant.

Derriére , entre Alfonso OLIVA SOTO de Camas aux gestes trés toreros, Juan JIMENEZ (E.T de Madrid ) lidiador avisé et Manuel LARIOS (E.T de Badajoz ) fin et élégant , le choix était difficile et le jury qualifia ce dernier.

Les autres : Alejandro SANCHEZ (E.T de Malaga ),  Ruben BLANCO  (E.T de Salamanca) , Jesus LOPEZ (E.T de Valencia parurent un ton en dessous . Coté français : Patrick VILLEBRUN (Centre tauromachique de Nîmes) , trés austére d'allure, pratiqua un toréo de verticalité en s'accordant bien à la vache et "notre " EL SANTO est encore bien vert mêlant bons moments et bousculades.

Repost 0
Published by Lafontan - dans Compte-rendus
commenter cet article
30 mars 2005 3 30 /03 /mars /2005 00:00

  Mugron le lundi 28 mars . Temps agréable . Un petit trois-quarts d'arénes.

6 novillos de M.ZABALLOS CASADO pour :

Andres PALACIOS  (Silence et Oreille)

Alvaro JUSTO           (Silence et Salut des barrières)

Medhi SAVALLI      ( Deux oreilles et Vuelta)

(Le prix de la meilleure faena a été remis à Medhi Savalli  pour sa prestation devant le troisième novillo)

---------------------------------------------------------------------

Au strict plan comptable , on penserait que nous avons passé une bonne aprés-midi alors que l'on sortit des arénes avec la tête des tardes où l'on murmure , dépité et fataliste: "Una mas..."

Deux raisons  pour cette contradiction  : une présidence délibérément laxiste et une assistance en baisse où prédominaient les autochtones plus enclins à l'enthousiasme qu'au discernement.

Ainsi personne ne protesta à la sortie des deux premiers ( osera-t-on dire "novillos"?) à peine présentables pour des spectacles sans chevaux . Personne ne parût s'offusquer de la faiblesse générale provoquant des génuflexions aprés des mono-piques bien légéres et prises au mieux sans style, souvent en mansos . Le manque de caste, se traduisant par  de la fadeur et de la miévrerie dans leurs charges , n'empêcha pas des toreros désabusés , peu volontaires ou déja truqueurs de sortir cyniquement satisfaits d'une si pauvre tarde.

Andres PALACIOS a multiplié les passes sans toréer ni  intéresser personne devant la premiére sardine. Il toréa sans saveur ni personnalité le quatrième qu'il tua d'une estocade passée , tombée et contraire . Devant la vision de vingt-cinq mouchoirs mollement agités , le Président sortit le sien...par mimétisme je suppose .

Alvaro JUSTO voulait triompher si l'on en croyait le dépliant distribué à l'entrée des arénes. Cette volonté annoncée se traduisit par un silence poli et un salut des barriéres timide pour un "numéro uno " (?!) peu concerné .

Medhi SAVALLI a triomphé et est sorti "a hombros". Doit-on dire tant mieux pour lui tant il apparut "pegapase" plutôt que décidé à toréer sincérement ? J'en doute. Mais le public crédule, les entourages complaisants , les palcos complices et les journalistes obligés vous expliqueront qu'ils l'ont trouvé trés bon . Donc, tout va pour le mieux dans le "Meilleur des mondes" tauromachique...

 

                                                                                                                                  Bronco.

Repost 0
Published by Jean-Michel Lafontan - dans Compte-rendus
commenter cet article
8 février 2005 2 08 /02 /février /2005 00:00

6 novillos de A.PALLA
(Vueltas posthumes pour les 4e et 6e)

pour

S.CORTES (oreille et deux oreilles)
J.L TORRES (silence et silence )
A.MORILLA (ovation et deux oreilles)

 

Du soleil , un temps frisquet dans ce oaradis des courants d’air que constitue cette placita de Samadet. Au guichet, on propose des tendidos à 25 € et des contra-barreras et des barreras à 30 € et 35 € ! Comme s’ils allaient trouver un gogo pour en acheter…

 

Les têtes habituelles se croisent, se saluent, bref, le microcosme de l’aficion du sud-ouest se retrouve, matiné de quelques autochtones. Sur les gradins durs qui vous glacent le fondement environ cinq cent personnes attendent le paseo qui démarre à 15h30 précises (selon la pendule électronique Loc. Visit.) accompagné par l’harmonie tous cuivres dehors .

 

Ce lot de PALLA, salamanquais , apporta beaucoup d’intérêt à cette après-midi. Présentation correcte avec poil d’hiver , les trois derniers (ou plutôt quatre, car le cinquième s’estourbit contre la barrière dès sa sortie et dut être puntillé) étaient costauds. Au moral , de la bravoure en général , ils allèrent assez bien au cheval (mention au quatrième) et de la noblesse ,sauf pour le cinquième, seul manso qui donnait des coups de cornes et avait tendance à prendre querencia. Le second sorti très amoindri de la pique et se réserva rapidement. Le troisième était excellent à la muleta mais faible. Le quatrième et le sixième excellent pour le torero, avec un peu plus de piquant chez le dernier.

 

• S.CORTES coupe trois oreilles avec un lot d’une bonté extrême, en faisant un nombre incalculable de passes, élégantes certes, mais sans s’engager comme le permettaient ses deux « sœurs de charité ».

• J.L TORRES a du poignet et une planta torera, c’est indéniable. Mais une certaine afféterie dans son toreo agace. Quand sort l’animal à problèmes, tel le cinquième, on perçoit les limites (actuelles ?) du torero.

• A.MORILLA forçe les attitudes et compose la figure plutôt après le passage du novillo, voilà pour le négatif. Mais son enthousiasme, son abattage et son désir de plaire passe la rampe. Et cette qualité n’est pas suffisante, mais nécessaire, pour faire carrière. Donc, à revoir. À noter qu’à sa première tentative d’estocade, l’épée s’envola à trois mètres de haut et retomba sur sa jambe en le blessant.

 

Présidence bienveillante, généreuse ou démagogique selon les goûts.

Bronco

Repost 0
Published by Jean-Michel Lafontan - dans Compte-rendus
commenter cet article